Femme :

Compagne de l'homme.

Ensemble des personnes du sexe féminin.

 

Proverbes et locutions :

"Prendre maison faite et femme à faire"

Il est plus avantageux d'acheter une maison toute bâtie, et d'épouser une jeune fille dont on formera soi-même le caractère.

 

Physiologie :

La physiologie de la femme est tout entière dominée par ses fonctions de reproduction.

 

Hygiène :

La jeune fille ne doit pas abuser de l'hydrothérapie, ni faire des exercices nécessitant des efforts violents. Lorsqu'elle sera réglée, elle devra, au moment des menstrues, éviter toute fatigue.

 

Droit :

La loi civile distingue entre les femmes célibataires, veuves ou divorcées, et les femmes mariées.

Les premières ont, en principe, la même condition juridique que les hommes. Quant à la femme mariée, elle se trouve frappée d'une incapacité générale. En se mariant, elle perd sa nationalité, son domicile, son nom, et la libre disposition de sa personne.

(Aucun texte de loi ne donne, dans le mariage, aucun droit à aucun des époux sur le nom de l'autre; mais en fait, il entre dans nos moeurs que le nom de famille de la femme mariée soit absorbé dans celui du mari )

Durant le mariage, la puissance paternelle appartient au père seul; le père peut, par testament, donner un tuteur à ses enfants mineurs, en excluant la mère.

Le mari administre les biens de la communauté, qui est le régime établi par le Code Civil à défaut de contrat.

Toutefois, la loi du 13 juillet 1907 a accordé à la femme, sur les fruits de son travail personnel, des droits spéciaux d'administration et de disposition..

  • La femme commerçante peut s'établir en son nom sans le consentement de son mari.
  • La femme majeure peut être témoin dans des actes de l'Etat Civil. Elle peut exercer la profession d'Avocat.
  • La femme mariée ne peut, en principe, accomplir seule les actes de la vie civile ou judiciaire. Mais la loi lui permet de faire tous les actes n'ayant d'autre but que d'assurer la conservation de ses biens. Ainsi, elle a la faculté de déposer de l'argent à la Caisse d'Epargne; elle peut en retirer, sauf opposition du mari.