On peut facilement observer le passage de satellites dans le ciel à l'oeil nu. En effet, les satellites artificiels en orbite autour de la Terre réfléchissent la lumière du Soleil vers la Terre à certains moments. C'est à cet instant que l'on peut voir un satellite passer. Les moments les plus favorables pour faire ces observations sont 1 à 2 heures après le coucher ou avant le lever du Soleil.

Un flash IridiumTous les satellites sont plus ou moins susceptibles d'être vus de cette manière mais il y a 2 satellites que l'on peux voir nettement plus facilement car ils sont très brillants. Tout d'abord il y a la Station Spatiale Internationale (ISS) qui, du fait de sa grande surface, réfléchit beaucoup de lumière. Sa magnitude peut dépasser celle de Sirius l'étoile la plus brillante du ciel (-2). On peut souvent suivre l'ISS pendant plusieurs minutes dans le ciel où elle semble se déplacer à la vitesse d'un avion. D'autre part il y a les Iridiums qui sont des satellites de téléphone satellitaire. Ils sont très brillants car leur revêtement est très réfléchissant. Ainsi ils peuvent atteindre la magnitude de -8, c'est-à-dire supérieur à tous les astres du ciel sauf la Lune et le Soleil ! La particularité de ces satellites est que leur éclat maximum dure une fraction de seconde : on parle de flash Iridium. Ils restent visibles pendant quelques secondes et parcourent quelques degrés sur la voûte celeste pendant cet instant.

D'allure un peu austère, Station spatiale ISS Detector est un outil fiable et efficace. Sur commande, il alerte des passages (en lisant la position GPS) et affiche les caractéristiques du survol. Une manipulation, utilisant l'accéléromètre, permet de déterminer facilement la hauteur et la direction de la Station spatiale. Il annonce aussi les « flashes Iridium », éclats de lumière très courts mais puissants produits par les reflets du Soleil sur les antennes ou les panneaux solaires des satellites de la constellation du même nom. Les options payantes (moins de trois euros) indiqueront les passages de satellites amateurs, de la station chinoise Tiangong, du télescope Hubble, du mystérieux X37B, de comètes et de planètes.

ISS on live. Un service étonnant : les vidéos en direct de deux caméras de l'ISS. Une carte indique la position, en temps réel elle aussi. De quoi se sentir - un peu - dans la Station.